HOT CHIP

Le talent des membres de Hot Chip – Joe Goddard, Alexis Taylor, Felix Martin, Al Doyle et Owen Clarke – assure immanquablement un résultat stellaire qui continue ici d’évoluer avec une aisance naturelle déconcertante. L’étendue de leurs influences navigue entre soul, R&B, gospel, House de Detroit, disco et funk, mais Hop Chip a su créer un son immédiatement identifiable et unique. Depuis 2004, le groupe a composé une série d’albums ambitieux de pop électronique mélodique aussi créatifs qu’audacieux.

Mine de rien, Hot Chip a toujours l’art de se retrouver dans les bons coups et surtout sur les labels un tant soi peu à la mode. Repéré par l’excellent Moshi Moshi, leur premier album Coming On Strong bénéficiera ensuite d’une sortie française sur le très hype Kitsuné. Puis, les Londoniens ne se priveront pas d’aller signer sur DFA, la structure d’un certain James Murphy (LCD Soundystem), pour la sortie de The Warning (2006). Et avec ce deuxième opus, Hot Chip ne tourne pas autour du pot, prenant clairement la direction du dancefloor avec son electropop à la fraîcheur sans égal, comme en témoignent ces deux imparables singles que sont « Over And Over » et « And I Was A Boy From School ».

En 2008, Made In The Dark a dévoilé un hit international avec « Ready For The Floor » qui reçut une nomination aux Grammy Awards dans la catégorie Best Dance Recording. En 2015, Hot Chip revient avec un nouvel album « Why Make Sense? ». Enregistré dans l’Oxfordshire ainsi qu’à Londres et produit par Hot Chip avec Mark Ralph, « Why Make Sense? » est le successeur de In Our Heads paru en 2012.


Photo © Ronald Dick